Wazifa

Retour
Rechercher
Articles recents

Quelques règles de jurisprudence de la Wazifa

Parmi les règles de jurisprudence de la Wazifa, nous pouvons retenir que :

1– L’adepte qui n’a pas effectué sa Wazifa même après 24 heures passées, doit obligatoirement la rattraper.

2– Celui qui s’est purifié avec du sable (Tayyamûm) et qui récite par oubli la Djawaratul-Kamâl en assemblée, doit aussitôt arrêter et faire 20 Salâtul-fâtihi en remplacement des perles de Djawaratul-Kamâl.

3– Celui qui se souvient après la Prière d’Asr au moment d’effectuer la Wazifa du jour de ne pas avoir fait la Wazifa de la veille, doit d’abord faire la Wazifa de la veille avant de reprendre celle du jour. Par contre s’il s’en souvient qu’après la Prière du crépuscule « Maghreb », il doit finir celle-ci et faire ensuite la Wazifa de la veille.

4– Celui qui a été devancé dans une assemblée de Wazifa, doit commencer au passage où il a trouvé ces personnes réunies. A la fin, il ne récite ni le Ta’awwuz « A’ûzu Bil Lâhi Minach Chaytânir Rajîm », ni la « Basmalâh » c’est-à-dire « Bismil-Lâhi-rahmânir-rahîm », ni la « Fatiha » car tous ceux-ci sont des formules souhaitables mais pas obligatoires pour celui commence sa Wazifa. Par contre, il récitera tout ce qu’il a raté depuis la formule de l’absolution y compris la perle entamée à la laquelle le groupe était à son arrivée.

5– Celui qui récite la Wazifa alors qu’il se trouve en voyage en monture, doit descendre de celle-ci et marcher au commencement de la Djawaratul-Kamâl. A la 7ème perle, il doit s’asseoir jusqu’à la fin de l’oraison. Et s’il n’a pas le choix, il peut continuer alors sa récitation en marchant que s’il est sûr et certain que les conditions de pureté de là où il pose les pieds sont garanties ; sinon il remplace la partie Djawaratul-Kamâl par 20 perles de Salâtul-fâtihi. D’autre part, celui qui voyage par train ou par voiture peut faire sa Wazifa sur cette place mais en substituant les 12 Djawaratul-Kamâl par 20 Salâtul-fâtihi tout en prenant le soin de se déchausser s’il n’est pas sûr de la propreté du sol ; comme çà il posera ainsi ses pieds au-dessus de ses chaussures.

6– Celui qui fait la purification sablonneuse (Tayyamûm) et qui remplace ainsi la partie Djawaratul-Kamâl de la Wazifa en groupe par 20 Salâtul-fâtihi, peut clôturer sa Wazifa et quitter l’assemblée avant même que ses condisciples aient fini.

7– Celui qui fait une ablution sablonneuse pour une Prière canonique peut ensuite faire sa Wazifa avec cette même ablution. Si l’ablution est faite avec du sable pour le Wird et que l’adepte veut par la suite réciter la Wazifa, il faudra nécessairement refaire un autre « Tayammûm ». C’est pour cela que si l’adepte fait la Wazifa avec le même « Tayyamûm » du Wird, il sera obligé de reprendre sa Wazifa.

8– Si dans une séance de Wazifa, l’assemblée commet une diminution du nombre prescrit par erreur ou par oubli, elle doit ramener à la fin ce qu’elle a oublié. Mais comme c’est en groupe, ce n’est pas la peine de faire les 100 « Astaghfirul Lâh » en guise de réparation.

9– Celui qui s’est fait devancer par l’assemblée de quelques perles lors de la Wazifa parce qu’il a éternué ou s’est raclé la gorge (action de s’éclaircir la voix) par exemple, peut réciter rapidement à voix basse ce qu’il a manqué pour être au même niveau que le groupe ; sinon il retient ce qui lui manque pour la fin tout en continuant en attendant la récitation avec ses condisciples.

NB : Certains disciples pensent que ces paroles ou perles ratées ne sont pas à rattraper vu qu’ils le font en groupe. Cet avis n’est pas la plus solide parmi les avis des savants de notre Voie.

10– Celui à qui les narines commencent à saigner en petite quantité, doit les essuyer avant de terminer sa Wazifa. Si le sang ruisselle ou s’instille goutte à goutte par contre, il doit se lever et aller laver ses narines si et seulement si il y a de l’eau à ses côtés et qu’il soit sûr qu’il ne court, ni le risque de marcher sur une souillure, ni de parler à quelqu’un sur le chemin. Et à la fin de l’oraison du groupe, il complète ce qu’il a raté lors de son absence.

11-D’après plusieurs savants, la Wazifa s’annule au moment de sa pratique par le fait de manger ou de boire, si ce n’est une petite quantité équivalente à peu près à une petite tasse de thé.

12– Celui qui est sûr que des paroles sont rajoutées à tort lors de la séance de Wazifa, doit aussitôt avertir ses confrères. Et ces derniers ne se rectifient pas, lui ne récitera point l’ajout tout en continuant sereinement l’oraison avec le groupe.

13– Le retardataire arrivé au moment où l’assemblée rectifie un oubli, y participe pleinement bien que l’erreur se soit passée avant qu’il n’arrive. Et à la fin, il complète ce qu’il avait râté.

14– Celui qui va rendre visite à ses confrères Tidjânes après avoir effectué sa Wazifa individuelle, et les retrouve entrain d’effectuer la Wazifa en groupe, ne complétera pas ce qu’il a raté.

15– Celui qui s’aperçoit d’une souillure pardonnable sur ses habits ou sur son corps, ne récitera pas la partie Djawaratul-Kamâl. Il la remplace par 20 Salâtul-fâtihi si et seulement si il n’a pas d’eau ou si le temps d’aller purifier par lavage son habit et puis revenir continuer la Wazifa risque d’être trop important. Dans le cas contraire, il doit aller laver cette souillure et revenir réciter la Djawaratul-Kamâl. Seulement, si l’eau est trop éloigné de lui, il recommence par contre la Wazifa dans son intégralité.

16– Si une assemblée reconnait avoir diminué une partie (exemple commencer la Wazifa par les 50 Salâtul-fâtihi au lieu des 30 (« Astaghfirullâhal ‘Azîmal Ladhî Lâ Ilâha Illâ Huwal Hayyul Qayyûm »), il est obligatoire pour eux de s’arrêter, de faire la manquante avant la suite de l’oraison. Et à la fin, ils ne réciteront pas les 100 « Astaghfirul Lâh » en guise de réparation comme c’est une assemblée.

17– Il est recommandé pour l’adepte qui accomplit uniquement ses Wazifas le matin et qui veut les transférer au soir, de la réciter deux fois le jour du changement tout en sachant que l’une d’entre elles sera considérée comme surérogatoire. Et au lendemain, il pourra faire ses Wazifas tous les soirs.

18– Seule la Salâtul-fâtihi est utilisable pour la Wazifa et pas une autre Salâtou alân-nabi.

19– Pour pouvoir réciter la Djawaratul-Kamâl, il faut avoir ses ablutions et être dans un endroit propre pouvant contenir au moins 6 personnes ; à l’exception de celui qui est en retraite spirituelle dans un lieu plus réduit et qui pourra la réciter tout de même.

20– Celui qui dégage une mauvaise odeur, provenant de son corps ou parce qu’il a mangé de l’oignon ou de l’ail par exemple et ne pouvant pas s’en débarrasser, ne doit pas réciter la Djawaratul-Kamâl.

21– La récitation des litanies est facultative pour le malade et la femme en période de menstrues ou en lochies. Si par contre cette femme décide de faire la Wazifa, elle doit remplacer les 12 « Djawaratul-Kamâl » par 20 « Salâtul-fâtihi » jusqu’à la fin de cette période.

 

La Wazifa permet l’absolution de tous les péchés de l’adepte qui la fait en groupe. Mawlana Abul Abass Cheikh Ahmad AT TIDJÂNÎ رضي الله عنه renseigne dans Ifaadatoul Ahmadiyat : « Si vous saviez les mérites que renferme la Wazifa, vous vous y seriez rendus même en rampant ». Aussi comme nous l’indique notre Brillant Maître Shaykh Mouhamadoul Hafîz Tidjânî رضي الله عنه dans Oudjioubatou alaa Asilati : « C’est une charte de la faire en groupe ; celui qui ne la fait pas en groupe a commis un gros péché ».

De nos jours beaucoup de disciples n’ayant aucun empêchement, la font seuls chez eux, sans se rendre compte que si tous les adeptes négligent cette oraison en groupe dans une ville, un malheur y tombera. C’est une grosse erreur de leur part d’autant plus que le Prophète MUHAMMAD  a toujours insisté en disant à Notre Maître Cheikh Ahmad AT TIDJÂNÎ رضي الله عنه d’ordonner aux adeptes Tidjânes de faire la Wazifa en groupe. Ainsi comment un disciple Tidjâne qui a la foi, la conviction et la conscience peut-il négliger une seule de ces séances bénies et tout en sachant qu’à partir de la 7ème perle de la Djawaratul-Kamâl, le Prophète , les Quatre Khalifes Bien-Guidés et Sayyîduna Cheikh Ahmad AT TIDJÂNÎ رضي الله عنهما viennent eux-mêmes y Assister par La Grâce d’ALLÂH Résultat de recherche d'images pour "‫جل جلاله‬‎" et de manière sûre et certaine ?

 

 

Pratiques de la Wazifa :

Elle s’effectue une fois par jour. Cependant, on peut aussi l’effectuer deux fois par jour. Notre Maître et Patriarche Shaykh Sayyîdi Hadj Malick Sy رضي الله عنه renseigne dans Fakihatoul Toulab : ‘‘On la récite le soir ou le matin ; il est bon de faire les deux. C’est une aubaine’’. L’une sera ainsi considérée comme surérogatoire.

 

Elle s’effectue de la manière suivante :

1. Prononcer le Ta’awwuz :

A’ûzu Bil Lâhi Minach Chaytânir Rajîm

2. Réciter la Fatiha :

Bismil Lâhir Rahmânir Rahîm. Alhamdu Lillâhi Rabbi l-`Âlamîn. Ar- Rahmânir Rahîm. Mâliki Yawmid Dîn. Iyyâka Na’budu Wa Iyyâka Nasta`în. Ihdinâş-Şirâţal Mustaqîm. Şirâţal-Ladhîna ‘An`amta `Alayhim Ghayril Maghdûbi. `Alayhim Wa LâdDâllîn.

3. Répéter 30 fois Istighfaare :

Astaghfirullâhal ‘Azîmal Ladhî Lâ Ilâha Illâ Huwal Hayyul Qayyûm

4. Réciter la Salâtul-fâtihi 50 fois :

Allâhumma Salli ‘Alâ Sayyidinâ Mouhammadinil Fâtihi Limâ Ughliqa Wal Khâtimi Limâ Sabaqa Nâsiril Haqqi Bil Haqqi Wal Hâdî Ilâ Sirâtikal Mustaqîmi Wa ‘Alâ Âlihî Haqqa Qadrihî Wa Miqdârihil ‘Azîmi

5. DIRE 1 fois :

Subhâna Rabbika Rabbil ‘Izzati ‘Ammâ Yasifûna ; Wa Salâmun ‘Alâl Mursalîna ; Walhamdu Lillâhi Rabbil. ‘Âlamîn.

6. Réciter 100 fois :

Lâ Ilâha Illâl Lâh

7. Ajouter 1 fois :

Sayyidunâ Muhammadur Rassûlul Lâhi ; ’Alayhi Salâmul Lâhi

8. Réciter la Djawratul-Kamâl (la perle de la perfection) 12 :

Allâhumma Salli Wa Sallim ‘Alâ ‘Aynir Rahmatir Rabbâniyyati. Wal Yâqûtatil Mutahaqqiqatil. Hâ-itati Bimarkazil Fuhûmi Wal Ma’ânî Wa Nûril Akwânil Mutakawwinatil Âdammiyyi Sâhibil Haqqir Rabbâni. Al Barqil Asta’i Bi Muzûnil Arbâhil Mâli-ati Likulli Muta’arridin Minal Buhûri Wal Awânî. Wa Nûrikal Lâmi’il Ladhî Mala-ta Bihî Kawnakal Hâ-ita Bi-amkinatil Makânî.  Allâhumma Salli Wa Sallim ‘Alâ ‘Aynil Haqqil Latî Tatajallâ Minhâ ‘Urûchul Haqâ- iqi. ‘Aynil Ma’ârifil Aqwami Sirâtikat Tâmmil Asqami. Allâhumma Salli Wa Sallim ‘Alâ Tal’atil Haqqi Bil Haqqil Kanzil A’zami Ifâdatika Minka Ilayka Ihâtatin Nûril Mutalsami.

 

L’équipe d’Anqâ-Mughrib !